Tout savoir sur les zones de découpage

La localisation du bien immobilier à acquérir est l’un des critères qui permet de calculer le montant du Prêt à Taux Zéro Plus.

Pour ce faire, quatre zones géographiques ont été délimitées, à savoir la zone A, B1, B2 et C.

Pourquoi ces zones ?

Ce découpage a été mis en place pour développer et faciliter l’acquisition de biens immobiliers dans les zones à «forte tension immobilière», comme la région parisienne ou la Côte d’Azur.
Celui-ci n’est d’ailleurs pas limité au seul PTZ Plus, mais aussi à une bonne partie des dispositifs d’aide à l’accession à la propriété tels que les opérations Robien ou le Pass Foncier.

Pour quel découpage ?

La zone A représente ces zones «à forte tension» et concerne donc l’agglomération parisienne, le Genevois français et une partie de la Côte d’Azur.
La zone B englobe notamment les agglomération de plus de 50 000 habitants. Ce découpage géographique a d’ailleurs été lui-même scindé en deux : la zone B1 s’applique aux agglomérations de plus de 250 000 habitants, le reste étant inclus dans la zone B2.
Enfin, la zone C concerne le reste de la France.

Pour savoir dans quelle zone se situe un bien immobilier, vous pourrez consulter le zonage applicable aux dispositifs fiscaux , ou effectuer une recherche plus précise à partir du nom d’une commune.