Taux d’impôt à la source : lequel faut-il choisir ?

Vous vous apprêtez à finaliser votre déclaration d’impôts sur les revenus 2017 ? Attention, au cours de l’opération en ligne, vous allez être confronté à une nouveauté : choisir votre taux d’imposition à la source. Mode d’emploi.

A compter de janvier 2019, vous ne paierez plus votre impôt sur le revenu à part, à l’échéance ou par prélèvement mensuel, mais à la source, c’est-à-dire qu’il sera soustrait chaque mois de votre salaire. Une révolution qui commence à se matérialiser dès maintenant, au moment de la déclaration en ligne de vos revenus 2017 : le fisc vous présente en effet, en fin de procédure, votre futur taux de prélèvement à la source. Il vous laisse aussi la possibilité d’adapter ce futur taux d’imposition.

Un taux personnalisé par défaut

Par défaut, le taux qui vous est communiqué est un taux personnalisé sur la base des revenus que votre foyer fiscal vient de déclarer pour 2017, qui correspond à votre taux moyen d’imposition. Si vous ne changez rien, c’est ce taux qui vous sera appliqué chaque mois à compter de janvier 2019.

Mais vous avez également la possibilité d’opter pour un taux individualisé ou pour un taux non-personnalisé. Pas simple… Alors, au final, quel taux d’imposition avez-vous intérêt à choisir ?

Deux alternatives possibles

Le taux non-personnalisé, ou « neutre » a été prévu pour les contribuables qui ne souhaitent pas que le taux d’imposition moyen de leur foyer soit transmis à leur employeur, par exemple parce qu’ils veulent rester discrets sur d’autres sources de revenus. Dans ce cas, le taux neutre ne prend en compte que le niveau de salaire. L’imposition des autres revenus, elle, sera à régler à part, via un prélèvement mensuel.

Le taux individualisé, lui, permet de moduler la répartition du paiement de l’impôt au sein d’un couple soumis à imposition commune, dans le cas surtout de fortes différences de salaires entre les époux. Au final, le montant de l’impôt payé sera le même, mais la charge de celui-ci pourra peser un peu plus sur celle ou celui qui gagne le plus.

Changement possible jusqu’au 15 septembre

Vous avez déjà déclaré vos revenus et avec le recul, vous vous dites que vous auriez dû adapter votre taux ? Ce n’est pas grave : vous avez jusqu’à 15 septembre pour changer d’option, en vous reconnectant à votre espace de déclaration en ligne et en vous rendant dans la rubrique « gérer mon prélèvement à la source ».