4% des ménages français envisagent un crédit immobilier en 2012

L’Observatoire des crédits aux ménages publie les résultats de son enquête annuelle

Sur l’année 2011, le taux de détention de crédit s’est stabilisé par rapport à 2010, mais les perspectives pour 2012 sont faibles. La faute aux révisions des conditions d’accès au Prêt à Taux Zéro Plus ?

Les ménages français et le crédit en 2011

En dépit de la conjoncture économique, les crédits immobiliers contractés par les ménages sont restés stables en 2011. Ainsi, l’enquête révèle que près de 31% des ménages interrogés ont un crédit immobilier, ce qui reste constant par rapport à l’année 2010 où ils étaient 30,5%.

L’Observatoire fait le lien entre le recours au crédit, les nouvelles conditions d’accès au PTZ Plus et l’abrogation de la loi Scellier : les ménages ont accéléré leur décision d’achat fin 2011 pour pouvoir profiter de ces coups de pouce financiers avant qu’ils ne soient revus.

Les perspectives pour 2012

A contrario, les projections pour l’année à venir sont moins optimistes, toujours selon l’Observatoire des crédits aux ménages.

En effet, seuls 4% des répondants envisagent de souscrire à un prêt immobilier dans les six mois. Cela peut s’expliquer à la fois par un contexte économique morose, mais aussi par la perception des ménages qui jugent à 46% que leur situation financière s’est dégradée sur les six derniers mois.

Les nouvelles conditions d’accès au PTZ Plus sont sans aucun doute l’une des raisons de la frilosité des ménages français à contracter un crédit immobilier, car il est aujourd’hui réservé aux logements neufs et dans la limite de certains plafonds de ressources.

A ce sujet, nous vous conseillons de lire PTZ Plus : ce qui a changé depuis le 1er janvier 2012