Remplacement de chaudière : la prime à la conversion, comment ça marche ?

Après l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour la transition énergétique, les particuliers ont à leur disposition une nouvelle aide pour verdir leur maison. Il s’agit de la prime à la conversion, octroyée aux ménages qui remplacent leur vieille chaudière au fioul.

Connaissez-vous l’empreinte écologique de votre chaudière au fioul ? Un million… ces systèmes de chauffage émettent chaque année 1 million de tonnes de gaz à effet de serre, soit 1,5% des émissions du secteur résidentiel. Coûteux pour l’environnement, le fioul l’est aussi pour votre portefeuille. Selon le ministère de la Cohésion des Territoires, changer votre vieille chaudière vous permettrait de réaliser entre 900 et 1 200 euros d’économies par an sur votre facture de chauffage.

Pour inciter les 3 millions de ménages équipés d’une chaudière au pétrole à revoir leur installation énergétique, l’Etat ajoute un troisième argument, sous la forme d’une nouvelle subvention en plus de l’éco-PTZ ou du chèque énergie.

Après la prime à la casse, la prime à la chaudière

Vous connaissiez la prime à la casse pour remplacer votre vieille auto, le gouvernement propose désormais la prime à la chaudière. Le concept est le même. Vous changez votre chauffage pour un système plus propre et l’Etat vous signe un chèque dont le montant varie en fonction des travaux effectués et de vos ressources. A la clé, une prime de plusieurs milliers d’euros. Une partie est versée au titre des certificats d’économie d’énergie et une autre au titre des aides de l’Agence nationale de l’habitat.

Concrètement, un couple gagnant 26 000 euros par an qui remplace sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur à 12 000 euros peut bénéficier de près de 8 000 euros de prime à la conversion, selon le ministère de la Cohésion des Territoires. Cette prime peut, qui plus est, être combinée avec un crédit d’impôt pour la transition énergétique de 1 200 euros.

A ce stade, le reste à charge pour le couple exemple se chiffre donc à moins de 3 000 euros, que le ministère propose de financer avec un éco-prêt à taux zéro. Mais pour ce faire, mieux vaut attendre le 1er mars pour initier les travaux avec un prêt à 0%. En effet, c’est seulement à partir de ce mois que vous ne serez plus obligé de combiner plusieurs chantiers de rénovation pour obtenir un prêt sans intérêt. Le seul changement de chaudière suffira alors pour prétendre à un éco PTZ.