Prêt à Taux Zéro Plus, tous bénéficiaires ?

Le Prêt à Taux Zéro est devenu en 2011 le Prêt à Taux Zéro Plus.

Malgré quelques changements dans les modalités de calcul et d’accès à ce dispositif, le PTZ Plus garde le même objectif : permettre à de nouveaux propriétaires d’acquérir leur première résidence principale.

Les ressources financières

Pour autant, on confond souvent l’ancienne et la nouvelle version du Prêt à Taux Zéro, avec ou sans «Plus».
L’une des différences majeures de cette nouvelle mouture du PTZ est l’absence de revenu maximum pour y accéder. En conséquence, toute personne souhaitant acheter un bien immobilier pour l’occuper peut bénéficier de ce prêt au taux préférentiel de 0%.
Il est tout de même demandé de fournir un justificatif de revenus, qui servira à calculer la durée du remboursement de ce prêt. Pour faire simple, plus les revenus seront élevés plus cette durée sera écourtée.

Les cas particuliers

Comme pour toute mesure, l’exception confirme la règle. Certaines personnes, qui remplissent des conditions particulières, seront dispensées de justifier de ne pas avoir acheté un bien immobilier sur les deux années précédentes.
C’est le cas notamment des bénéficiaires d’allocation aux adultes handicapés ou d’éducation aux enfants handicapés. Les personnes victimes d’une catastrophe et qui ne peuvent pas occuper leur résidence principale sont aussi concernées.
Autre évolution du Prêt à Taux Zéro Plus : l’élargissement aux expatriés qui souhaitent revenir en France et acheter un logement, qui pourront présenter une attestation fiscale étrangère ou leur revenus de l’année N-2.