Le PTZ Plus en bref

Le PTZ Plus est le prolongement d’une mesure gouvernementale qui existe depuis belle lurette.

Lancé en 1976, ce type de dispositif à taux zéro a connu de nombreux changements. En 2006, le plafonds de ressources du Prêt à Taux Zéro  a été relevé. En 2011, il devient PTZ Plus, qu’on appelle aussi parfois Prêt à Taux Zéro renforcé.

A l’origine le Prêt à Taux Zéro visait à favoriser l’accès à la propriété pour les revenus modestes en leur prêtant l’équivalent de leur apport initial, au taux de 0%. Aujourd’hui, cette mesure est plus large et touche tous les propriétaires qui souhaitent acheter et habiter leur résidence principale.

Les conditions du Prêt à Taux Zéro Plus

C’est au moment de négocier votre crédit immobilier auprès de votre banque que vous pourrez calculer le montant du PTZ Plus auquel vous aurez droit.

Mais avant toute chose, vous devrez prouver que vous n’avez pas acquis d’autres biens immobiliers lors des deux dernières années, et bien sûr certifier que vous occuperez votre maison ou appartement en résidence principale (consulter la liste des pièces à fournir).

Sont inclus dans ce dispositif l’acquisition et la construction de logements neufs ou anciens.

Les modalités d’un PTZ Plus

Chaque demande de crédit étant unique, le montant du Prêt à Taux Zéro Plus alloué sera différent selon les dossiers.

Pour faire court, ce montant est calculé en fonction du coût total de l’opération, des caractéristiques du bien immobilier et du nombre de personnes qui y habiteront.

Le nombre d’échéances de remboursement vont elles aussi varier, mais cette fois-ci en fonction des revenus du ou des emprunteur(s) : plus les ressources sont importantes, plus la durée du remboursement sera courte.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banquier et à simuler le montant de votre Prêt Taux Zéro Plus.