Etudiants et banques en ligne font-ils bon ménage ?

Ces dernières années, difficile de passer à côté des campagnes publicitaires des banques en ligne. Et pour cause, leurs promesses sont alléchantes : cartes bancaires gratuites, tarifs avantageux, primes de bienvenue, pilotage de son compte à distance… La solution a priori parfaite pour des étudiants… Problème, toutes les banques en ligne ne leur sont pas ouvertes.

Traditionnellement, les banques en ligne conditionnent l’accès de leurs offres à la détention d’épargne, à la justification voire au versement de revenus réguliers. Certaines ont toutefois assoupli leurs conditions d’éligibilité, les ouvrant aux étudiants, quand d’autres ne leur réservent toujours aucun traitement de faveur.

Fortuneo et BforBank : l’ouverture de compte quasi impossible

Pour un étudiant, ouvrir un compte Fortuneo ou BforBank est une mission quasi-impossible.

Si la première les accepte officiellement, elle leur impose néanmoins un ticket d’entrée élevé : verser 5 000 euros minimum sur un livret bancaire ou une assurance-vie.

Chez BforBank, la banque conditionne l’ouverture d’un compte à la justification de 1 600 euros de revenus nets mensuels.

Monabanq et ING Direct ouvertes à condition de payer

Chez Monabanq et ING Direct, les étudiants sont acceptés à condition qu’ils s’acquittent de la cotisation usuelle. Ainsi, moyennant 2 euros par mois, les jeunes bénéficient d’un compte Monabanq et d’une carte Visa Classic. S’ils sont prêts à payer 6 euros par mois, les étudiants peuvent même obtenir une Visa Premier.

Chez ING Direct, même posture. Depuis 2016, la banque en ligne a supprimé ses conditions de revenu. Résultat, elle est accessible à ceux ne pouvant ni verser 1 200 euros par mois sur leur compte, ni placer 5 000 euros d’épargne. Seule contrainte, régler 5 euros par mois pour le compte et la Gold MasterCard.

Hello Bank, Boursorama et Orange Bank les accueillent à bras ouverts

A ce stade, les étudiants doivent se dire que les banques en ligne ne s’adressent pas à eux. Qu’ils se rassurent, Hello Bank, Boursorama Banque et Orange Bank les ciblent plus volontiers.

Pour ouvrir un compte gratuit, la filiale de BNP Paribas n’impose aucun minimum de revenu ou d’épargne aux étudiants de moins de 25 ans. Passés cet âge ou pour les étudiants atteignant un niveau Bac+4, ils doivent à l’ouverture effectuer un versement minimum de 1 500 euros sur le livret bancaire de la banque en ligne : le livret Hello.

De son côté, Orange Bank n’hésite pas à se présenter comme l’offre parfaite et complète pour les étudiants. Cette dernière étant accessible sans condition de ressources. Toutefois, sans revenus réguliers, les étudiants ne pourront pas bénéficier d’une autorisation de découvert et devront se contenter de plafonds de retraits et de paiements limités. Il leur faudra également réaliser au moins 3 opérations mensuelles avec leur carte, sinon 5 euros par mois de frais de tenue de compte leur seront facturés.

Boursorama Banque se montre enfin très “student friendly”. En septembre 2017, elle a rendu gratuite son offre Welcome. Au-delà des seuls étudiants, le compte Welcome s’adresse plus généralement à toutes les personnes ne disposant pas de ressources régulières. Accessible sans condition de revenus, il comprend une carte Visa à autorisation systématique, un découvert autorisé de 100 euros et des plafonds de carte limités mais évolutifs. L’offre inclut également la gratuité des paiements effectués en devises, en dehors de la zone euros. A noter, Boursorama Banque impose d’effectuer au moins un paiement mensuel avec sa carte, sans quoi, la banque en ligne facture 5 euros par mois.

Retrouvez sur cBanque.com les conditions d’accès aux banques en ligne lorsque l’on n’a pas de revenus réguliers.